Mon enfant refuse d’aller à l’école

D’après les études, environ cinq pour cent (5%) des enfants dans le monde entier refusent
fermement d’aller à l’école. Ces craintes apparaissent généralement par des changements
comportementaux à l’approche du départ pour l’école. Ces enfants sont souvent soupçonnés
de manipuler ses parents. Dans la plupart des cas, il ne s’agit pas de « ne pas vouloir », mais
de « ne pas pouvoir » aller à l’école. Il existe un terme adapté qui définit cette attitude, c’est la
Phobie Scolaire ; scientifiquement parlant il s’agit d’un « refus scolaire anxieux ». Cet
agissement peut se manifester sous différentes formes selon la cause. Il n’est pas toujours
évident de gérer cette complication puisqu’elle nécessite une certaine délicatesse dans son
traitement.

Comment se manifeste le refus d’aller à l’école ?

Le refus d’aller à l’école s’exprime différemment d’un enfant à un autre. Pour certains d’entre
eux, la manifestation est beaucoup plus frappante. L’enfant en question, est pris de
vomissement, de nausées, de maux de tête ou d’autres symptômes qui font que c’est très
difficile pour lui d’y aller. Pour d’autres, il se manifeste par une phobie sociale ; ces enfants
auront du mal à fraterniser avec d’autres et préfèrent assister à des cours à
domicile. Néanmoins, cette catégorie d’enfant garde le goût de l’apprentissage scolaire. Il est
possible qu’à un très jeune âge un enfant présente un trouble de l’humeur qui se traduit par
une dépression. De ce fait, il sera plus difficile pour ses parents d’amener l’enfant au sein
d’un établissement pédagogique. Un accro à la télévision, aux jeux vidéo ou encore aux
réseaux sociaux peut être concerné. Dans ces circonstances, la résistance d’aller à l’école
s’exprime par une addiction. Le refus peut être temporaire, mais peut aussi s’installer dans le
temps.

Les causes de la phobie scolaire

Il faut prendre en compte nombreux éléments pour pouvoir déterminer si un enfant évite
l’école comme le font tous les enfants une fois de temps en temps, ou bien s’il présente
vraiment des signes caractéristiques du refus scolaire anxieux. L’une des causes de ces
troubles peut être un trouble cognitif ; il est identifiable grâce à un test de quotient intellectuel.
Ce test pourra ainsi déterminer si l’enfant a un haut potentiel, et possède une façon de penser
légèrement différente du commun. En effet, cela pourrait induire une énorme souffrance et
causer une phobie scolaire chez l’individu. Il est tout à fait possible qu’une difficulté
d’apprentissage retienne une personne d’aller à l’école. Il existe tant de raisons qui expliquent
qu’un enfant présente les symptômes d’une phobie scolaire, comme : un déficit de l’attention,
un trouble du spectre de l’autisme, l’angoisse de séparation, les conflits avec les camarades ou
encore un harcèlement. Cependant, dans certaines circonstances, l’enfant ne dispose d’aucune
raison particulière de ne pas vouloir y aller, il peut s’agir d’une simple paresse.

Face au refus d’aller à l’école, que faire ?

Le cas de refus scolaire est très complexe pour les parents concernés. Il ne faut surtout pas
prendre à la légère les moindres détails dans ces circonstances. Il est primordial de se pencher
sur l’enfant en lui-même avant de regarder l’élève de plus près. La première chose à faire et
d’en discuter calmement, en utilisant des paroles positives et des encouragements pour le
motiver et lui donner un peu plus confiance en lui. Il est tout aussi nécessaire de contacter les
enseignants ainsi que les copains de l’école dans le but de décrocher plus d’informations sur
le mal – être de l’enfant. En dernier recours, si malgré tous les efforts, l’enfant refuse toujours
d’aller à l’école. Il est plus intelligent de demander de l’aide auprès d’un spécialiste. Ce
dernier orientera un diagnostic et pourra proposer un traitement adéquat pour soulager la souffrance du concerné. Il ne faut pas laisser la situation dérailler et intervenir le plus
rapidement possible.
Les conséquences de ces agissements peuvent être lourdes pour l’enfant et son entourage. Ces
comportements peuvent entraîner un isolement social et affectif, abandon de la scolarité avec
des conséquences considérables pour l’avenir professionnel, et même un risque de
marginalisation. Le refus scolaire n’impacte pas uniquement les enfants. Il entraîne des
potentiels dommages collatéraux pour les parents, la fratrie et la société.

Quelques livres pouvant vous aider sur la phobie scolaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.