La reconversion professionnelle de Maman

Quand on devient maman, j’ai l’impression que l’on a tendance à remettre en question notre vie professionnelle. Pour ma part, beaucoup d’éléments m’ont amené à me poser pas mal de questions.

Mon métier initial et pourquoi je souhaite me reconvertir

C’est vrai que je ne parle pas beaucoup de moi sur ce blog. Alors je vais vous raconter mon parcours scolaire dans les grandes lignes ainsi que mes expériences professionnelles. Je suis diplômée d’un Bac+5 en communication digitale après deux ans d’alternance sur Paris. Mon meilleur souvenir reste ma dernière année que j’ai fait en tant que chef de projet webmarketing dans une agence spécialisée dans le SEO/SEA. De belles rencontres, une ambiance au top, des chefs que j’ai adoré. Le respect était mutuel, nous étions dans le même bateau et nous avons avancé dans le même sens. Chose que je n’ai pas connu forcément durant toutes mes expériences. Malheureusement, ces autres expériences ont noirci ma vision du monde professionnel. Ma première alternance dans une association nationale qui lutte contre la pauvreté a été éprouvante, déstabilisante, écœurante. Je vous avoue avoir trop idéaliser le monde associatif et être tombée de haut. Puis un poste dans ma nouvelle ville, qui m’a également fait vite déchanté. En bref, je suis nostalgique de mes 2 années passées auprès de mon agence Parisienne. Car aujourd’hui les autres ont gagné et m’ont forcé à tourner le dos à mon métier dans la communication et le webmarketing.

Ma reconversion dans l’immobilier

J’ai décidé d’aller de l’avant et surtout de faire une pause avec le monde de l’entreprise et créer ma propre société. Une pause qui s’avère utile pour préserver le reste de ma passion pour le web. Car oui, mon métier est une vraie passion que certaines expériences ont piétiné. Mon entreprise sera en premier lieu dans la vente immobilière. Une grande nouveauté ! J’ai tellement hâte de commencer cette activité. Pour cela, j’ai signé avec Safti, un réseau national d’agents immobilier indépendants. J’ai une formation qui débutera mi Mai.J’ai certainement trop regardé Stéphane Plaza, mais aussi observé la hausse des demandes immobilières dans ma région. Car pour moi il est hors de question de me reconvertir dans un métier sans avenir dans lequel il faudra se battre pour décrocher un emploi. Bref, un job où vous observez 150 CV pour 1 emploi. Je ne veux plus batailler pour travailler.

Être indépendant

Cette reconversion est une chance que je me donne pour tester la vie d’indépendant. Je sais que je m’y donnerai à fond étant donné que je suis mon propre patron. Que seul moi me permettra d’avoir une rémunération. C’est un challenge que je me donne en quelque sorte. J’ai la chance d’avoir un chéri qui me soutient dans cette voie. Mais nous sommes tous les deux ainsi, à chercher là où il fait bon vivre car monsieur vient de changer d’entreprise il y a 1 mois et demi. Une entreprise où son avenir est beaucoup mieux dessiné et où il se sent beaucoup mieux. On s’épaule mutuellement dans notre vie professionnelle et je pense que c’est important. Je sais que c’est un statut qui m’ira parfaitement étant donné la façon dont je gère nos finances, tous les papiers administratifs,… Ce côté-là ne me fait donc pas peur.

Reconversion mais pas que…

Je l’ai dit plut haut, le monde du web est une de mes passions. Alors j’ai décidé de donné une double casquette à mon entreprise : celle d’être aussi consultante SEO/SEA. J’ai même passé plusieurs certifications (Bing Ads, Google AdWords). C’est important de garder cette fibre pour pouvoir rebondir si jamais l’immobilier ne me correspond finalement pas. C’est aussi rajouter une rentrée d’argent si jamais la première option ne fonctionne pas et inversement.

Mes doutes dans ma reconversion

Le problème dans cette décision, c’est que j’ai eu des propositions pour des jobs. Notamment un dans une grande entreprise nationale. Mais je l’ai finalement décliné pour pouvoir donner une chance à cette expérience de vie. C’en est une pour moi, que j’échoue ou que j’y arrive je sais que si je n’avais pas tenté je regretterai plus tard. Et dans tous les cas, c’est enrichissant. Même si dans 1 ou 2 ans ça n’a pas fonctionné, je ne me sentirai pas en plein échec professionnel car j’aurai la fierté d’avoir essayé. Le plus dur pour moi est de voir quelques annonces dans mon secteur et de ne pas trop y prêter attention tout en me disant que peut-être c’était un poste qui m’aurait plu. Je divague parfois en me disant « allez je postule » mais ma raison me rappelle les mauvaises expériences. Alors aujourd’hui je stoppe, fini les candidatures, fini de me torturer à hésiter, je me mets à 100% sur mon projet.

Bon, j’avoue, si je croise une occasion en or, je ne dirai pas non hein. Le poste en or pour moi c’est une entreprise où il fait bon vivre avec des échanges, des partages de connaissance, des fous rire, du sérieux, qui ne dévalorise pas les femmes…. Et peut-être quelques geeks avec qui discuter ! 😉 Mais en ce moment j’ai beaucoup de mal à y croire.

Y croire

Si vous aussi vous souhaitez changer, que vous êtes lassé(e) de votre métier et qu’un autre vous tente, foncez. On a qu’une vie. Il existe tellement d’aides en France pour y arriver. Notamment le CPF. Renseignez vous et croyez en vous.

Un nom pour mon entreprise

Voilà, vous savez tout sur mon projet actuel. Alors si vous avez une petite idée de nom pour cette petite entreprise à double casquette je suis preneuse ! 😉

 

 

 

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :